Liberty State Park

[English Below] Pour s’aérer un peu et voir New York d’un autre angle rien de tel qu’une petite excursion dans le New Jersey. Voir New-York depuis « the garden state » permet de visualiser l’immensité des gratte-ciels.

On se retrouve ici dans un endroit plus nature, moins oppressant, plus vert et offrant une vue sur la statue de la liberté. C’est en même temps très près mais aussi très dépaysant par rapport à la mégalopole. En quelques stations de métro en partant du bas de New-York, je suis arrivée.

J’arrive sur un quai prolongé par un ponton qui offre une très belle vue de New-York, première fois que je la vois depuis l’extérieur. Jusqu’à maintenant, je ne l’avait parcourus qu’aux tours et détours des immeubles me laissant des surprises à chaque coin de rues. Mais ici aussi les surprises sont nombreuses et même historiques.

J’y rencontre Arielle, une jeune femme qui affirme fermement que le New Jersey est bien mieux que NYC et que la statue de la liberté est à eux. Sa coupe afro s’agite rien que d’en parlé. Un peu comme les bretons et les normands avec le Mont Saint Michel. On passera l’après-midi à discuter de tout et de rien, je sens qu’elle est passionnée quand il s’agit de faire connaitre le New Jersey.

J’y croise un autre mémorial du 11 septembre, moins connu que celui de la grosse pomme, il n’en ai pas moins tout aussi impressionnant et imposant. Il est dédié à tous les habitants du New-Jersey ayant perdu la vie à cause de cet attentat. Aux USA, il y a beaucoup d’endroits où rendre hommage aux personnes disparues et beaucoup de personnes les fleurissent ou viennent s’y recueillir. Je note alors une comparaison entre nos habitudes et celles des personnes vivants aux USA et je me dit que c’est loin d’être pareil par chez moi. Les calvaires et autres monuments à la mémoires sont plus ou moins bien entretenus dans nos régions et à part une couronne de fleurs pour les commémorations, je n’ai jamais vu beaucoup de bouquets dessus.

Quelques pas plus loin c’est une vielle gare désaffectée que je remarque. on s’en rapproche et Arielle m’explique que nous marchons sur des terres artificielles, gagnées sur la mer pour construire les gares. Je me renseigne un peu plus et il s’avère qu’il y avait le terminus de deux anciens géants ferroviaires : la Central Railroad of New Jersey et la Lehigh Valley Railroad. De plus, seulement la moitié du parc est ouvert au public, il y a une grosse partie militaire. Il y a aussi un musée que j’ai pas visité et apparemment une sphère d’Hoberman.

vous pouvez suivre le reste de mes aventures sur ma page Facebook

Allow time for your brain to « aerate » and see New York from another angle, a little trip to New Jersey it’s a good idea. See New York from « the garden state » allows to visualize the immensity of the skyscrapers.

We find ourselves here in a more natural place, less oppressive, greener and offering a view on the statue of liberty. It is at the same time very close but also very disorienting compared to the megalopolis. In a few subway stations starting from the bottom of New York, I arrived.

I arrive on a pier extended by a pontoon which offers a beautiful view of New York, first time I see it from the outside. Until now, I had only traveled through the towers and detours of buildings, leaving me with surprises at every corner of the street. But again here the surprises are numerous and even historical.

I meet Arielle, a young woman who firmly affirms that New Jersey is much better than NYC and that the statue of liberty is theirs. Her afro cup is agitated when we talk about New Jersey. A bit like the Breton and the Norman with the Mont Saint Michel. We spend the afternoon discussing everything and nothing, I feel that she is passionate when it comes to getting to know New Jersey.

There is another memorial of 11 September, less well known than that one of the big apple, but it is equally impressive and imposing. It’s dedicated to all the people of New Jersey who lost their lives because of this attack. In the US, there are many places to pay tribute to missing persons and many people flourish or come to collect. I note then a comparison between our habits and those of the people living in the USA and I think that it’s far from being the same in my home. Calvaries and other monuments to memory are more or less well maintained in our regions and apart from a wreath of flowers for the ommemorations, I have never seen many bouquets on it.

A few steps further, it’s an old disused station that I notice. We get closer and Arielle explains to me that we walk on artificial lands, gained on the sea to build the stations. I inquired a bit more and it turns out there was the terminus of two former railway giants: the Central Railroad of New Jersey and the Lehigh Valley Railroad. Moreover, only half of the park is open to the public, there is a large military section. There is also a museum that I have not visited and apparently a sphere of Hoberman.

You can follow the rest of my adventures on my Facebook

See you soon ! / à bientôt !
Christelle !

Publicités

6 réflexions sur “Liberty State Park

  1. Une belle découverte à deux pas de Manhattan, c’est vraiment très sympa ! Je n’ai « que » fait Manhattan et Brooklyn lors de mon séjour new-yorkais, c’est dommage, je constate qu’il y a des chose très intéressantes à voir et à faire de l’autre côté de l’Hudson.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s