L’antre de la paix

[English Below] Ce qu’il me plaît de nommer « antre de la paix » c’est l’ONU dont le siège à New York peut être visité. Évidemment, tout n’est pas accessible au public mais on peut voir les salles des principaux conseils.

Ce matin là, je garde Molly le chat de Ben (mon hôte) qui est en vadrouille. Il fait super beau et je file me perdre dans les rues de New-York. Je n’ai pas de programme particulier sinon l’envie de faire une visite tranquille. J’arrive alors juste à côté de l’ambassade de Corée du Sud et de la maison de l’Ouganda et au loin j’aperçois des drapeaux. J’ai toujours adoré la géographie et quand j’étais plus petite je connaissais une centaine de drapeaux. Alors forcément ça attise ma curiosité d’en voir autant.

Et là, je remarque un bâtiment, immense un peu isolé des autres. Je l’ai déjà vu des millions de fois cet endroit mais à ce moment impossible de remettre un nom dessus. Je m’approche et là, le tilt ! Bah C’est le siège New-Yorkais de l’ONU. Ni une, ni deux me voilà, avec un grand sourire, presque à courir pour m’y rendre.

Y entrer commence par se rendre au poste de sécurité en face. Les gens de police y vérifient scrupuleusement votre identité et vous fournissent une étiquette à coller sur votre manteau afin de pouvoir passer le premier policier (qui passe sa vie à répéter, qu’il faut d’abord aller au poste de police avant de pouvoir entrer).

Ensuite, c’est la fouille et le passage sous les détecteurs. Avant, enfin de poser les pieds dans la cours. Me voilà en territoire international. Je regarde partout. Je croise d’abord la sphère d’Arnaldo Pomodoro (sphère within sphère) cadeau de l’Italie ainsi que la sculpture de la non-violence, un pistolet dont le bout est noué, cadeau du Luxembourg avant d’entrer dans le bâtiment.

A l’intérieur, je commence ma visite par la série de portrait des différents secrétaires généraux. Puis je fais le tour des tableaux sous verre qui sont en réalité des tapis à motifs tribaux africains.

Je rejoins alors le guide pour une visite en anglais, la prochaine visite en français ne sera pas avant une heure. Alors c’est parti, on commence par se rendre après un peu de chemin dans la salle du conseil de sécurité des nations unies où trône une fresque gigantesque. Cette fresque est un cadeau de la Norvège (réalisée par Per Krohg) et symbolise les aspirations à la paix et aux libertés fondamentales.

Après un passage devant les « 30 commandements » de l’ONU, le guide nous ouvre les portes de la salle du conseil de tutelle. On passe devant de nombreuses œuvres et cadeaux de beaucoup de pays différents. Des peintures, des objets presque tous sont des dons à l’ONU. Nous nous rendons ainsi au Secrétariat, au conseil économique et social et forcément la salle que tout le monde connais, j’ai nommé la salle de l’assemblée générale.

Cette fameuse salle que l’on voit dans les films d’espions, de guerre. Elle est immense, je la mitraille sous toutes ses coutures. C’est tellement étrange, de ce tenir là où des centaines de décisions majeures ont été prises que se soit dans la gestion d’un conflit ou pour statuer sur la sécurité nationale d’un pays.

Le guide, attire notre attention sur plusieurs fait. Il nous parle des cinq états membres. DU bureau constitué d’un président et particularité de 21 vice-présidents et de six présidents de commissions (il y a en a six à l’assemblée générale) et d’une commission de vérification des pouvoirs. Il nous raconte quelques anecdotes et nous laisse faire autant de photo qu’on le désire de la fameuse salle sans pur autant nous laisser nous approcher du pupitre en bas.

Avant que le visite ne touche à sa fin, nous passons devant une série de panneaux d’informations et le guide nous apprends que pour à peine 10 dollars ont peut acheter une mine antipersonnel et que le budget du désarmement n’est qu’un petite goutte d’eau dans l’océan de la course à l’armement.

Le guide nous laisse auprès de la boutique de souvenir où l’on peut faire tamponner son passeport avec le timbre de l’ONU. Je ne manque pas l’occasion de le faire.

vous pouvez suivre le reste de mes aventures sur ma page Facebook

What I like to call the « den of peace » is the UN, whose headquarters in New York can be visited. Obviously, not everything is accessible to the public but we can see the rooms of the main councils.

That morning, I keep Molly the cat of Ben (my host) who is wandering about. The weather is fabulous and I’m losing myself in the streets of New York. I don’t have any special program except the desire to make a quiet visit. I arrive right next to the embassy of South Korea and the house of Uganda and in the distance I see flags. I’ve always loved geography and when I was younger I knew a hundred flags. So inevitably it arouses my curiosity to see so much.

And there, I notice a building, immense a little isolated from the others. I’ve seen it a million times this place but at this point can’t put a name on it. I approach and there, the tilt!  This is the New York headquarters of the UN. Neither one nor two, here I am with a big smile, almost to run to get there.

Entering it begins by going to the security station on the other side of the street. Police officers scrupulously check your identity and provide you with a label to stick on your coat so that you can pass the first policeman (who spends his life repeating, first go to the police station before entering ).

Then it’s the search and the passage under the detectors, before putting feet in the courtyard. Here I am in international territory. I look everywhere. I first cross the sphere of Arnaldo Pomodoro (sphere within sphere) gift from Italy as well as the sculpture of non-violence, a gun whose end is knotted, gift from Luxembourg before entering the building.

Inside, I begin my visit with the series of portraits of the various secretaries-general. Then I go around the paintings under glass which are actually carpets with African tribal patterns.

I then join the guide for a visit in English, the next visit in French will not be before one hour. So we left, we start by going a little way in the room of the council of security of the united nations where there is a gigantic fresco. This fresco is a gift from Norway (realized by Per Krohg) and symbolizes the aspirations for peace and fundamental freedoms.

After a passage in front of the « 30 Commandments » of the UN, the guide opens us the doors of the room of the tutorship council. There are many works and gifts from many different countries. Paintings, almost all of them are gifts to the UN. So we go to the Secretariat, to the Economic and Social Council, and of course the room that everyone knows, I have appointed the General Assembly Hall.

This famous room that one sees in the films of spies, of war. It is immense, I machine it under all its seams. It is so strange to hold on here, where hundreds of major decisions have been made whether in the management of a conflict or in the determination of the national security of a country.

The guide, draws our attention to several facts. He talks about the five member states. Of the bureau composed of a chairman and a peculiarity of 21 vice-chairmen and six chairmen of committees (there are six in the general assembly) and a Credentials Committee. He tells us a few anecdotes and lets us do as much photography as we want from the famous room without pure so let us approach the desk downstairs.

Before the visit comes to an end, we pass a series of information boards and the guide tells us that for only 10 dollars can buy an antipersonnel mine and that the disarmament budget is only a small one Water drop in the ocean from the arms race.

The guide leaves us at the souvenir shop where you can stamp your passport with the UN stamp. I don’t miss the opportunity to do it.

You can follow the rest of my adventures on my Facebook

Publicités

7 réflexions sur “L’antre de la paix

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s