Charlotte forever

Je ne parle pas du super gâteau à la fraise, ni d’une personne, mais bel et bien de la ville. De ce que je connais des USA et après New-York, c’est ma ville préférée. Par forcément la plus attirante de prime abord mais elle se laisse connaître en douceur.

C’est donc en partance de la cité des plage de Virginia Beach, que je rejoins Charlotte avec mes deux camarades de voyages pour les 7 prochaines heures. Ils sont en livraison, Ils ramènent des meubles à quelqu’un. On passe le trajet à rigoler et à manger des donuts à tous les parfums. Le camion est immense et la cabine est un véritable salon 3 étoiles.

Après ces quelques jours à Virginia Beach, j’ai décidé de finalement laisser mon karma faire les choses. Figurez-vous que cela change tout. C’est bien beau de ce dire « et si, …. » mais quand on se lance c’est encore mieux. Et comme si c’était pour donner un signal mes bonnes ondes m’informent que le frère d’un super ami habite justement Charlotte et qu’il y est les jours suivant et qu’il accepte de me prêter la chambre de son fil parti en vacances. Mes camarades de route me déposent juste à côté. Alors c’est l’esprit vraiment tranquille que je suis arrivée à Charlotte.

C’est une ville où le sport et la culture règnent. Entre la sublime université, les équipes sportives tel que les Hornets (basket ball), les Panthers (football américain) ou encore les Knights (baseball) et les théâtres, je ne sais plus où donner de la tête moi.

Pour la première soirée, Une petite visite rapide du centre ville. Le lendemain, je prends le temps, on décolle pour l’université l’après-midi. Mon hôte au travail, je visite le campus entièrement vide et franchement, je crois que c’est plus belle université qu’il m’est été donné de voir. Oui même Harvard et le MIT aussi prestigieux soient-elles, ne sont pas aussi belles.

Absolument tout est en briques rouges et vraiment très bien entretenu. Les terrains de sports, les installations scientifiques tout est parfaitement organisé. Aux USA, on juge aussi l’attractivité des universités à leurs installations et leurs services proposés aux étudiants. Je pense que l’université de Charlotte doit attirer beaucoup de monde.

Les étudiants pas encore en vacances que je rencontre sont indiens, chinois, marocains…. Nous prenons le goûter ensemble dans un petit bar qui sert des soit disant pâtisseries françaises. En apparence, ça ressemble beaucoup mais au niveau du goût ce n’est pas trop ça mais c’est joli.

Après ce petit tour à l’université retour au point de départ pour recharger les batteries avec un gros dodo avant de visiter la ville de Charlotte et son célèbre musée du Nascar. Ceux qui ont vu Cars se souviendront de Hudson Hornet (Doc), mais pas encore de voiture rouge flash.

J’en apprends beaucoup sur ces courses de Nascar que honnêtement je ne connaissais absolument pas. J’ai même l’occasion de faire un tour avec un simulateur. J’explose le score du truc, il faut dire qu’il s’agit d’un système de boîte manuelle et non automatique comme 95% des voitures ici. Alors c’est mon quart d’heure de gloire ahahah. Le simulateur avec la boite automatique c’est par contre une catastrophe. Je n’ai jamais conduit de modèle automatique et ça me perturbe beaucoup.

Ensuite je me laisse porter au fil des rues. Sculpture de livres et pancartes de villes avec des noms d’auteurs me plaisent beaucoup. je trouve l’idée excellente. La ville est bourrée de créations en tout genre et beaucoup de groupes y jouent dans les rues. Je ne sais pas si c’est habituel mais lorsque j’y étais j’en ai remarqué pas mal.

Le soir, je retrouve mon hôte pour un dîner dans un restaurant de la ville. C’est copieux et le repas s’éternise autour d’une discussion sur le système bancaire des USA. Leur façon de procéder est logique mais différente de la façon européenne de faire. De ce que je comprends plus tu as de comptes qui fonctionnent correctement depuis longtemps plus les banques te feront confiance. Ensuite, il m’explique un peu le fonctionnement du système de santé. Là, ca deviens carrément glauque. Surtout en ce qui concerne l’IVG dans certains états. C’est vraiment loin d’être tout rose, il est des sujets où ils ont vraiment de très gros progrès à faire comme dans le domaine de la santé.

un exemple: une clinique IVG doit être d’un certain niveau de sécurité, ce qui en soit n’est pas bête, mais la liste des conditions pour avoir ce niveau de sécurité est tel qu’en réalité il est quasiment impossible de satisfaire à ce niveau d’exigence. Une exigence que je ne comprends pas parmi tant d’autre c’est qu’une clinique qui peut pratiquer l’IVG doit être à plus de 5 kilomètres d’une quelconque école dans certains états. Et ce n’est qu’un seul des critères.

Je comprends alors un peu mieux le système de fonctionnement des USA. On rentre il est tard. Je m’endors comme une masse.

A bientôt pour de nouvelles aventures et si vous voulez en savoir plus n’hésitez pas à vous abonnez à ma page Facebook.

Publicités

2 réflexions sur “Charlotte forever

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s